Tourons Vda. de Asensi

Catalá  Español  Français  Facebook

Tourons Vda. de Asensi

90ème anniversaire

90ème anniversaire

En 1917, l’entrepreneur de Jijona D. Vicente Asensi arriva à Sabadell avec l’intention de mettre en marche un poste de vente de glaces, horachata et tourons. Il ouvrit un petit poste dans l’entrée du numéro 30 de la rue Rosa. Le commerce prospera rapidement, establissant bientôt deux nouveaux points de vente.
C’est à partir de 1922 qu’il passa de travailler dans des petites entrées à s’installer sur la Plaza Mayor de la ville.

Cette année, nous voulons célébrer notre 90ème anniversaire (1922 – 2012) en partageant avec vous un document graphique, une partie de l’histoire de Jijona et de la nôtre.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Intérieur d’une usine, vers 1908.
Groupe d’hommes emballant le touron de Jijona.
Photographie cédée avec gentillesse par l’Archive Historique de la Mairie de Jijona.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Intérieur d’une usine, vers 1908.
Groupe d’hommes grillant des amandes et élaborant le touron d’Alicante.
Photographie cédée avec gentillesse par l’Archive Historique de la Mairie de Jijona.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Pelage d’amandes sur la terrasse d’un bureau de tabac, vers 1910.
L’auteur de la photographie est José Llopis, photographe de la région de Contestine, vivant à Jijona entre 1900 et 1913.
Photographie cédée avec gentillesse par l’Archive Historique de la Mairie de Jijona.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Intérieur d’une usine, dans les années 1910.
Section des mécaniques et métiers à tisser.
Photographie cédée avec gentillesse par l’Archive Historique de la Mairie de Jijona.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Petit stand pour la vente du touron pour la foire du Catral, dans les années 1920.
Photographie cédée avec gentillesse par l’Archive Historique de la Mairie de Jijona.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Reçu de la contribution industrielle de 1923.
Archives Viuda de Vicent Asensi.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le “paiement pour l’occupation des entrées” en 1931. Avant de louer un local fixe, les commerçants de touron se plaçaient où ils pouvaient, en général dans les entrées. Monsieur Asensi réussit à avoir jusque trois entrées en même temps et des taxes se payaient déjà.
Le reçu, en catalan, est l’année de la seconde république.
Archives Viuda de Vicent Asensi.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Dans les années 40, il fallait des permis pour recevoir du sucre. C’étaient les années de rationnement.
Le magasin de glace fût de nombreuses années déclaré comme fabrique de bonbons pour avoir accès au sucre plus facilement.
Archives Viuda de Vicent Asensi.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’apport à la Fiesta Major était un paiement que faisaient les commerçants pour collaborer à la célébration des fêtes. Déjà signée par la Veuve de Asensi car Monsieur Asensi mourut un an avant, en 1941.
Archives Viuda de Vicent Asensi.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Paiement de la taxe d’hygiène en 1941.
Archives Viuda de Vicent Asensi.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Sauf-conduit de Monsieur Asensi en 1941.
Archives Viuda de Vicent Asensi.